17/03/2008

LES GREVES EN GRECE. DEH, BANQUES, EBOUEURS, TRANSPORTS, INGENIEURS, AVOCATS, HUISSIERS DE JUTICE...




05/03/2008
Pourparlers du ministre de l’Emploi avec les syndicats sur fond de grève à la Banque de Grèce
La rencontre du ministre de l’Emploi et de la Protection sociale, Fani Palli-Petralia, avec les travailleurs à la Banque de Grèce, en grève pour défendre leurs droits dans le contexte du projet de réforme de la sécurité sociale, s’est soldée par un échec, les syndicalistes décidant alors la poursuite du mouvement.
Notons que mercredi doit être débattue la demande en référé déposée par la direction de la Banque de Grèce, les syndicalistes précisant qu’en cas de verdict défavorable contre la grève qu’ils ont décrétée,
ils poursuivront la mobilisation en étant chapeauté par la Fédération des employés de banque (OTOE), voire la Confédération générale des Travailleurs de Grèce (GSEE). Notons que le secrétariat exécutif de l’OTOE a réagi en lançant pour mercredi un arrêt de travail de deux heures dans toutes les banques, alors qu’elle a convoqué le conseil général de la Fédération pour jeudi 6 mars à 11h.
Les employés à la Banque de Grèce protestent contre le projet d’unification de caisse et la perte de l’autonomie de leur mutuelle, ce qui a conduit au non-fonctionnement de tous les services de la Banque centrale, même celles qualifiées de grande priorité, notamment le centre informatique et les systèmes de paiements.
La direction de la Banque dénonce que la grève a été lancée sans préavis et que le syndicat des employés ne respecte pas la législation, faisant valoir la condition d’observer la mise en place d’un service minimum pendant les mouvements de grève.

06/03/2008
Poursuite de la grève à Electricité de Grèce

Le syndicat des employés d'Electricité de Grèce (GENOP-DEH) a annoncé mercredi matin la prolongation de la grève de 6 jours, jusqu'au mercredi suivant.
Des coupures de courant ont été effectuées dans la matinée sur l'ensemble du pays afin d'éviter tout black-out et l'arrêt des centrales, thermique de Florina et hydrauliques de la vallée de l'Acheloos (Krémasta, Kastraki, Stratos) a porté à

19
le nombre des centrales mises hors de fonctionnement.

DEH a publié un communiqué exhortant les consommateurs à limiter leur consommation d'énergie surtout pendant les périodes de pointe (10:00-14:00 et 18:30-21:30).

07/03/2008
GSEE: Grève nationale de 24h le 19 mars contre la réforme de la sécurité sociale

La Confédération générale des Travailleurs de Grèce (GSEE) a taxé d’inacceptables et anéantissantes les mesures prévues par le projet de loi sur la réforme de la sécurité sociale et demandé son retrait sur-le-champ, estimant encore qu’elles portent atteinte à tous les travailleurs sans exception.
Le comité exécutif de
la GSEE, qui s’est réuni d’urgence ce jeudi, a décidé une grève générale de 24h le 19 mars, ainsi qu’un arrêt de travail de 3h le 12 mars, de 12h à 15h, pendant lequel seront organisées des manifestations dans les grandes villes du pays. A Athènes, la manifestation aura lieu mercredi prochain à 13h, place Syntagma.
De plus, la GSEE demande des entrevues avec les chefs de parti et le président de la République et convoque une réunion extraordinaire de la session plénière de sa direction pour prendre les décisions sur la tactique à venir des syndicats.

07/03/2008
Déclarations du KKE et de la Coalition sur la sécurité sociale

"Il a été confirmé que via le projet de loi sur la sécurité sociale, le gouvernement approfondit son attaque anti-populaire et poursuit les lois anti-sécurité sociale de la ND et du PASOK (Sioufas et Reppas)", proteste le KKE dans un communiqué publié jeudi après la publication du projet de loi sur la sécurité sociale.
Selon le KKE, le projet de loi avantage la ploutocratie et non les personnes économiquement faibles ainsi que le prétend le gouvernement. Le projet de loi porte atteinte à l'avenir de la jeunesse et pressure les travailleurs jusque dans un âge avancé.
De son côté, M. Lafazanis, responsable de la politique économique et sociale de la Coalition, souligne qu'"après les lois de strangulation de Sioufas (1992) et Reppas (2002), le projet de loi déposé aujourd'hui au Parlement consiste en une réforme criminelle des droits à la sécurité sociale et à la retraite des travailleurs, tout en ouvrant la voie à l'annulation complète du système de sécurité sociale publique et au recours obligatoire pour les travailleurs aux caisses professionnelles et à la spéculation des assurances privées".

11/03/2008
ADEDY et GSEE: grève pour le 19 mars (8/3/08)

Le principal syndicat des fonctionnaires (ADEDY) et la Confédération générale des Travailleurs de Grèce (GSEE) ont décidé de concert de déposer un préavis de grève pour le 19 mars pour protester contre la réforme du système de protection sociale.

11/03/2008
Le premier ministre rencontre le secrétaire du GP de la ND (8/3/08)

Le premier ministre, Costas Caramanlis, a rencontré vendredi le secrétaire du groupe parlementaire de la ND, Yannis Tragakis, avec lequel il s'est entretenu de la réforme du système de sécurité sociale.
"Nous avons discuté de nombreuses questions et bien entendu de la réforme de la sécurité sociale qui est un choix prioritaire pour le gouvernement et je ne pense pas qu'il existe un seul député de la ND qui ne soutienne pas les réformes gouvernementales", a déclaré M. Tragakis.
Invité à préciser pourquoi le gouvernement exige des sacrifices de la part de tous les citoyens pour la réforme de la sécurité sociale alors que les députés jouissent d'une relation privilégiée en pouvant prendre leur retraite après seulement huit ans de mandat, M. Tragakis a souligné que "les quatre années sont devenues huit et rappelé que depuis 1952 il était nécessaire de remplir un mandat de 48 mois pour acquérir le droit à la retraite. Maintenant les 48 mois sont devenus 96 et cela concerne la garantie du droit fondamental à la retraite". "Un député doit atteindre l'âge de 65 ans pour pouvoir prendre sa retraite", a-t-il affirmé.

11/03/2008
Le SG du KKE fait part de son soutien à la grève des travailleurs de DEH

Le SG du KKE, Aléka Papariga, a exprimé son soutien à la grève des travailleurs de l'Electricité de Grèce (DEH) au cours d'une émission télévisée samedi de la chaîne nationale NET.
Elle a affirmé que le KKE soutient la lutte des travailleurs de DEH et souligné que le parti ne souffre pas des coupures d'électricité car tous savent que ce combat est mené contre la réforme de la sécurité sociale.
Par ailleurs, Mme Papariga a soutenu que "ce projet de loi monstrueux" doit rencontrer une résistance de la part de tous les travailleurs.

11/03/2008
Le KKE dénonce une intervention de la justice contre la grève à l'Electricité de Grèce (DEH)

Dans son communiqué, le KKE souligne que "l'intervention du procureur de la Cour de cassation, Georges Sanidas, à propos de la grève à la DEH s'inscrit et contribue à l'attaque lancée par le gouvernement et la ploutocratie dans le but de faire plier les mobilisations combatives des travailleurs qui luttent contre les mesures anti-sécurité sociale".
Le KKE ajoute que "la façon dont M. Sanidas +délimite+ le droit de grève pénalise en fait le recours à l'arme fondamentale dont dispose la classe ouvrière pour revendiquer ses droits, dès lors que toute mobilisation aura toujours des conséquences, avant tout pour ceux qui l'exploitent".
Enfin, le KKE note que les grèves contre les mesures anti-sécurité sociale qui portent atteinte à l'ensemble des classes populaires sont au profit de la société et non pas à ses dépens, malgré les problèmes provisoires qu'elles peuvent engendrer.

11/03/2008
La justice enquête sur les coupures de courant électrique

Les procureurs du tribunal de première instance, MM. Panagiotopoulos et Ornerakis, font avancer au plus vite l'enquête afin de statuer sur les responsabilités concernant les coupures continues de courant en Grèce suite à la grève à l'Electricité de Grèce (DEH).
Le DG Distribution de la DEH, Dimitris Lathouris, et le DG Transport, Dimitris Bousdekis, côté direction, ainsi que le SG du syndicat des employés GENOP-DEH, Vanghelis Bouzoulas, et le président de la GENOP-DEH, Nicos Fotopoulos, ont déposé successivement dimanche.
Plus tôt, M. Fotopoulos avait déposé
une plainte contre X au poste de police de Omonia, au centre d'Athènes, suite aux nombreuses et longues coupures d'électricité.

11/03/2008
Examen de la réforme de la Protection sociale en commission parlementaire

La discussion au parlement, en commission des Affaires sociales, du projet de loi sur la réforme de la Protection sociale commencera mardi. La Confédération générale des Travailleurs de Grèce (GSEE) a déposé un préavis de 24 heures mercredi 19 mars, alors que les ingénieurs, les avocats et les huissiers de Justice seront en grève le 12 & 13 mars, suivis par les employés de banque le 13-14 mars. Le premier ministre, Costas Caramanlis, aura mardi une réunion de Travail avec le ministre de l'Intérieur, Prokopis Pavlopoulos, puis avec celui de l'Economie, Georges Alogoskoufis.

12/03/2008
Alavanos dénonce ''une attaque contre l'Etat social''

Le président du groupe parlementaire de la Coalition, Alékos Alavanos, a demandé mardi au Parlement le retrait immédiat du projet de loi sur la protection sociale dont la discussion a débuté dans la matinée devant la commission permanente des Affaires sociales.
M. Alavanos a déclaré que ce projet constitue une ''attaque globale contre l'Etat social'', et propose au contraire un système fondé sur la solidarité entre les générations, la répartition des richesses, davantage de créations d'emplois et enfin la lutte contre l'évasion aux cotisations sociales afin d'augmenter les ressources des caisses de sécurité sociale.

12/03/2008
''Le gouvernement est le garant de l'intérêt public''

Le premier ministre, Costas Caramanlis, a eu une réunion de travail mardi matin avec le ministre de l'Intérieur, Procopis Pavlopoulos.
Interrogé à sa sortie, sur les vagues actuelles de grèves, le ministre a laissé ouverte même l'éventualité d'usage de la réquisition, en déclarant ''qu'un gouvernement se doit d'étudier tous les paramètres qui protègent les droits des citoyens et l'intérêt public''.
Se référant plus particulièrement aux syndicats des employés des collectivités locales (POE-OTA) qui ont notamment décrété la grève du ramassage des ordures ménagères jusqu'à mercredi, M. Pavlopoulos a tenu à insister que le projet de loi sur la réforme de la protection sociale ne heurte en rien les droits des travailleurs locaux et qu'en conséquence, ''ceux qui décident (les syndicats) doivent prendre leurs responsabilités''.
Le ministre de l'Intérieur a précisé qu'en cas de reconduction de la grève, ''le gouvernement prendra les mesures nécessaires pour la salubrité publique'' tout en souhaitant que ''les employés le comprennent d'eux-mêmes''.
Se référant toujours au projet de loi sur la protection sociale, M. Pavlopoulos a déclaré qu'il s'agit d'une réforme juste, le gouvernement faisant son devoir envers l'intérêt public, la société et les générations suivantes en sauvegardant le régime de sécurité sociale.
M. Pavlopoulos a déclaré par ailleurs avoir évoqué avec M. Caramanlis les positions qu'il défendra devant ses partenaires européens lors du conseil des ministres de l'intérieur de l'Union européenne quant à la gestion de ses frontières extérieures, la Grèce souhaitant que des mécanismes soient mis en place pour protéger les frontières face à l'immigration illégale et au trafic d'êtres humains.

La GSEE appelle les travailleurs à participer en masse à l'arrêt de travail de mercredi

La Confédération générale des Travailleurs de Grèce
(GSEE) a invité les travailleurs à participer en masse à l'arrêt de travail de 3 heures mercredi, de 12h à 15h, et à la manifestation devant le Parlement - des mobilisations auxquelles participent aussi l'Union des fonctionnaires -, mais aussi à la grève générale de 24h le mercredi 19 mars, afin de revendiquer le retrait du projet de loi sur la sécurité sociale promu par le gouvernement.
Le président de la GSEE, Yannis Panagopoulos, a accusé le gouvernement de "légiférer aux dépens des plus défavorisés du système de sécurité sociale, à savoir aux dépens des femmes et des jeunes", dénonçant le projet de loi comme "une rédaction mal écrite" qui s'avèrera à moyen et long terme préjudiciable au système des assurances sociales, mais aussi de l'intérêt public. M. Panagopoulos a averti à ce point que le gouvernement tente par des artifices médiatiques de dissimuler la grande dette publique envers les caisses qui excède de beaucoup 12 milliards d'euros.
Jeudi 13 mars, les syndicats seront reçus par le président de la République, Carolos Papoulias.

Arrêt de travail mercredi dans les transports en commun

Les usagers des transports en commun devront mercredi prendre leurs dispositions du fait de l'arrêt de travail de 12 heures à 15 heures décidé par la Confédération générale des Travailleurs de Grèce (GSEE) en réaction contre le projet de réforme de la Protection sociale actuellement à l'étude devant la commission parlementaire compétente.
Tous les transports en commun sont concernés dont le tram, le métro, le train de banlieue et les bus.

14/03/2008
Les maires manifestent

Les maires du pays, avec à leur tête le président de l’Union centrale des municipalités de Grèce (KEDKE) et maire d'Athènes, Nikitas Kaklamanis, se sont réunis jeudi matin place Klathmonos (centre ville) pour revendiquer le versement aux collectivités locales des ressources prévues par la Constitution et la loi.
La délégation des maires, conduite par M. Kaklamanis, a rencontré par la suite le ministre de l'Intérieur, de l’Administration publique et de la Décentralisation, Prokopis Pavlopoulos, auquel il a été remis une pétition incluant leurs revendications concernant principalement des questions économiques et l'économie des ressources, afin de couvrir les dépenses des structures sociales et le coût des travailleurs contractuels dans les municipalités.

14/03/2008 
Réunion des présidents du Parlement sur la sécurité sociale

Le représentant du PASOK à la Conférence des présidents du Parlement, Apostolos Kaklamanis, a proposé l'ajournement d'un mois du débat du projet de loi sur la réforme de la sécurité sociale afin de permettre le déroulement d'un dialogue, a-t-il dit, avec les organisations sociales.
Le président du Parlement, Dimitris Sioufas, interrogé sur cette question, a indiqué qu'il transmettra officiellement la proposition de M. Kaklamanis, mais précisé que le projet de loi sera introduit pour être débattu en assemblée plénière lundi matin
.

14/03/2008
48 heures de grève pour les banques lundi et mardi


Le conseil général de l'OTOE (Fédération des employés de banques) a lancé un ordre de grève de 48 heures pour lundi et mardi, revendiquant le retrait du projet de loi sur la sécurité sociale. L'OTOE a également décidé de participer à la grève de 24 heures décidée par la GSEE mercredi 19 mars.
L'OTOE effectuera en outre un sondage au niveau national sur le thème "comment est perçu le projet de loi sur la sécurité sociale", dont les résultats seront présentés au cours d'une conférence de presse mardi 18 mars.

14/03/2008
Grèves : les chefs d'entreprise portent plainte

Le président de l'Union centrale des Chambres de Commerce de Grèce (KEEE), Georges Kassimatis, a porté plainte contre X jeudi auprès du parquet d'Athènes du fait des coupures d'électricité liées à la grève des employés d'Electricité de Grèce (DEH).
M. Kassimatis a déclaré que son organisation représente 800000 entreprises dans tout le pays qui ont souffert de nombreux dommages du fait de ce mouvement social et ajoute que des demandes de dommages et intérêts suivront devant les tribunaux civils.
226 entreprises du nord de la Grèce ont d'autre part signé une mise en demeure signifiée à l'Organisme portuaire de Thessalonique (OLth) du fait des dommages causés par la grève de longue durée des dockers, qui s'opposent à la concession au secteur privé du centre de stockage des marchandises (SEMPO).

14/03/2008
La grève des éboueurs est injustifiée, selon le gouvernement

Le porte-parole par intérim du gouvernement, Evanghelos Antonaros, a dans son point de presse de jeudi qualifié d'injustifiée la grève des éboueurs, du fait du vote mercredi soir de l'amendement législatif les intégrant à la catégorie des emplois pénibles et insalubres, ce qui était une de leurs principales revendications.
M. Antonaros a rappelé que le gouvernement avait satisfait depuis quatre ans 25 revendications concernant le personnel de ramassage des ordures ménagères et fait référence aux déclarations la veille du porte-parole du gouvernement, Théodore Roussopoulos, qui a affirmé que le recours à la réquisition n'est pas à l'ordre du jour.
Le porte-parole par intérim a conclu que le gouvernement espère que les travailleurs, sensibles à l'intérêt général, reprendront le travail et assumeront leurs responsabilités pour ne pas faire souffrir injustement l'ensemble de la population.



Source :
http://www.desmos-grece.com/athenes.php?page=1


greve des eboueurs mars 2008

Je pense que ce n'est pas la peine que je vous explique le bordel que cela crée chez nous, toutes ces grèves, et la grève general attendue le 19 mars n'est pas encore arrivée !
Déjà que nous avions des coupures d'éléctricité depuis notre arrivée dans cette nouvelle maison, 1 an et demi de problème d'eau et d'élécticité  !!! cela ne fait que continuer , vive l'Europe !

09:23 Écrit par Adespota dans Chez nous | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : greve en grece |  Facebook |

Commentaires

Kikou par ton coup de téléphone l'autre jour
je savais pour les grèves d'électricité
quelle honte pour toute la population et
les frigos, les congélateurs qui dégèlent
la nourriture ne doit plus être très fraiches
et je lis que cela continue quelle HONTE
j'ai regardé la vidéo avec le paquet d'ordures
heureusement que vous n'avez pas encore
trop chaud sinon vous allez avoir des épidémies
courage Francesca, je pense à toi et à Socrate bizz

Écrit par : Tchânou | 17/03/2008

Répondre à ce commentaire

quelle honte mettre autant de gens en difficultés c'est la catastrophe. J'espère que les choses s'arrangent.
Bisous et bon week end

Écrit par : Laura | 30/03/2008

Répondre à ce commentaire

Les commentaires sont fermés.